Découvrez l’affinage des métaux

L'affinage des métaux repose sur une procédure visant à renforcer leur degré de pureté en les débarrassant des diverses impuretés. Après une opération d'affinage, le degré de pureté du métal peut atteindre les 99,999%. Tout dépend de la nature du procédé utilisé, certains étant plus efficaces que d'autres. Découvrez- les.

Affinage de l'or et des métaux

Affinage de l’or et des métaux.


Comprendre l’utilité de l’affinage des métaux

Les impuretés présentes dans un métal peuvent dégrader ses propriétés. Certaines présentent cependant une grande valeur. D’où l’utilité de les séparer. Le but de l’affinage est l’extraction et la séparation des métaux afin de les amener à un très haut degré de pureté. D’un pays à l’autre, l’affinage des métaux se pratique différemment.

Les différentes manières d’affiner les métaux

– Affinage de l’acier dans un four : là, le métal liquide est purifié par oxydation des impuretés. La prise de précaution est de rigueur pour éviter tout danger d’incendie. Le four doit être isolé et placé loin de toutes parties inflammables.

– Affinage par distillation : il repose sur un procédé de décomposition de mélange de substances liquides présentant des points d’ébullition différents.

– Pré affinage par chloration : il repose sur un procédé pyro-métallurgique permettant d’effectuer une première séparation entre les métaux précieux (or, argent) et le cuivre.

– Affinage au plomb : il est utilisé dans le cas du métal argent. Il se fait à l’aide d’une coupelle sèche à faire rougir dans un four à réverbère. La quantité de plomb nécessaire pour affiner l’argent y est ensuite mis. Le plomb doit être impérativement fondu avant de mettre l’argent.

– Affinage de l’or par l’inquart : cette technique vise à rajouter à l’or, l’équivalent en argent pur de trois fois son poids. Ces proportions sont nécessaires pour la réussite de l’opération. L’affinage repose ensuite sur la dissolution de l’alliage d’or et sa séparation.

– Affinage de l’or par la cimentation : ce procédé permet de mettre couche sur couche l’or et le ciment. Ce dernier est composé de brique en poudre, de sel ammoniac et de sel commun. Le tout subit ensuite une calcination au feu.

– Affinage par la technique de la zone fondue : il vise à purifier les métaux jusqu’à obtenir une pureté extrême (98,9%). Il repose sur la fonte par induction électromagnétique, du métal dans un creuset. On veille à effectuer un déplacement lent et homogène de la zone de fusion tout au long de la barre métallique. La mécanique doit se faire d’un bout à l’autre de la barre. Les impuretés se libèrent ainsi et s’accumulent à l’extrémité de la barre.

– Affinage par électrolyse : le procédé électrolytique permet d’obtenir des métaux (comme l’or) présentant un degré de pureté jusqu’à 99,999%. Le métal brut est dissous dans un solvant spécifique servant de milieu de transport des ions. Le métal à purifier constitue l’anode tandis que l’or pur se retrouve sur la cathode. Certaines conditions sont requises pour l’affinage par électrolyse : 0,5V à 0,7V – 600A/m2 de densité de courant anodique – cellules en céramique.



Laisser un commentaire

Commentaire

Recevez toute l'actualité bijoux en vous inscrivant à la newsletter Made in Joaillerie :