Toutes les pierres vertes semi précieuses

Autrefois qualifiées de « semi-précieuses », les pierres fines font partie des gemmes transparentes et distinctes des pierres précieuses. Utilisées en joaillerie, elles revêtent différentes couleurs (rouge, jaune, bleu, marron, gris, blanc…). Pour l'heure, découvrez toutes les pierres vertes semi précieuses.

Peridot pierre verte semi précieuse

Peridot pierre verte semi précieuse.


Le Grenat, un minéral haut en couleurs

Utilisés depuis plusieurs milliers d’années, les grenats sont constitués par différents éléments chimiques qui leur confèrent plusieurs couleurs (sauf le bleu). Il s’agit de minéraux du groupe des nésosilicates. Le grenat « grossulaire » doit sa couleur verte intense à la présence de vanadium, un métal rare, ductile et dur. Il s’agit notamment de la tsavorite, originaire de Tanzanie. Le grenat « démantoïde » doit son coloris vert prairie à émeraude à sa composition en chrome-III. Celui-ci désigne notamment l’andradite, un très précieux grenat qu’on trouve dans l’Oural et dans la Région du Piémont.

  • Dureté : 6 à 7.5
  • Densité : 3.5 à 4.3
  • Éclat : vitreux à résineux
  • Système cristallin : cubique

Le Péridot, la chrysolite des volcans

Il s’agit là d’une variété gemme de la forstérite, espèce minérale du groupe des silicates composée de dioxyde de silicium et de magnésium. Le péridot fut exploité depuis le 1er millénaire avant J.-C. à Zabargad en mer Rouge (historique et important gisement de péridot aujourd’hui abandonné). Ses couleurs varient du vert translucide au vert-jaune (variété d’olivine). Actuellement, la principale production de péridot provient de la réserve apache de San Carlos en Arizona.

  • Dureté : 6.5 à 7.0
  • Densité: 3.28 à 3.48 
  • Éclat : granulaire à vitreux
  • Système cristallin : orthorhombique

La Topaze, la chrysolithe de Saxe

Elle fait partie du groupe des silicates, plus spécialement du sous-groupe des nésosilicates. Sa composition présente des traces de fer, de magnésium, de chrome ainsi que de titane. Il faut savoir que les cristaux de topaze sont capables d’atteindre des dizaines de kilos, notamment dans les pegmatites du Brésil. Longtemps exposée à la lumière solaire, cette pierre semi précieuse peut subir un changement de couleur. Parmi toutes ses variétés, la topaze chrysolite présente une couleur vert-jaunâtre.

  • Dureté : 8
  • Densité: 3.49 à 3.57
  • Éclat : vitreux
  • Système cristallin : orthorhombique

La Tourmaline, du mot cingalais « Thuramali »

Il s’agit d’un groupe de minéraux de la famille des silicates, plus spécifiquement du sous-groupe des cyclosilicates. On la découvre notamment dans les roches métamorphiques et magmatiques. Minéral très caractéristique des pegmatites, la tourmaline présente des propriétés pratiques (inaltérabilité, forte dureté) qui en font l’une des pierres fines les plus prisées en joaillerie.

  • Dureté : 7 à 8
  • Densité: 3,00 à 3,20
  • Éclat : vitreux
  • Système cristallin : trigonal

Le Zircon, du mot perse « zargun »

Minéral du groupe des silicates, le zircon est présenté comme l’un des meilleurs substituts du diamant. Ses spécimens transparents sont notamment utilisés en joaillerie. Il est aussi appelé « oxyde de zirconium » et présente une couleur naturelle variable (incolore, doré, rouge, brun, bleu, noir… ou vert). Par ailleurs, il présente un indice optique fortement élevé.

  • Dureté : 6.5 à 7.5
  • Densité: 3.90 à 4.80
  • Éclat : saccharoïde, adamantin, chatoyant
  • Système cristallin : tétragonal

L’Alexandrite, une pierre fine « caméléon »

Elle a la particularité de changer de couleur selon l’éclairage qu’elle subit (bleu vert à la lumière du jour). Variété de chrysobéryl (minéral formé d’oxyde de béryllium et d’aluminium), sa composition peut présenter des traces de fer et de chrome. Le nom de cette pierre fine est un hommage au Tsar Alexandre II. Remarquable pour son fort polychroïsme (rouge magenta au vert bleu clair), l’alexandrite reste une pierre fine d’exception.

  • Dureté : 8.5
  • Densité: 3.5 à 3.84
  • Éclat : vitreux
  • Système cristallin : orthorhombique

Le Jade ou la pierre néphrétique

Avec sa traditionnelle couleur verte laissant parfois place à d’autres nuances, le jade est une pierre fine dure. Il peut présenter une couleur verte plus ou moins prononcée. Cette pierre verte semi-précieuse doit cette caractéristique à la présence de sels de chrome (jade vert foncé ou jade des Mayas) ou à celle de sels de cobalt (jade bleu-vert ou jade des Olmèques). La jadéite en est une variété très rare. Surnommée « piedra de ijada » par les conquistadors du XVème siècle, cette pierre reste très appréciée. Ainsi, les bijoux en jade révèlent de l’exceptionnel.

  • Dureté : 6.5 à 7
  • Densité: 3.34
  • Éclat : vitreux, subvitreux
  • Système cristallin : monoclinique

La Malachite, la chrysocolle verte

Il existe plusieurs appellations pour la malachite : « vert de montage », « fleurs de cuivre vertes », « mine de cuivre soyeuse »…. Autant de noms poétiques pour désigner ce minéral du groupe du carbonate. La malachite présente des cristaux aciculaires ou prismatiques. Elle existe pour sa part sous diverses formes (fibreuse, compacte…). Formée dans la zone d’oxydation des sulfures de cuivre, elle provient de gisements remarquables (Australie, Brésil, Colombie, Congo….).

  • Dureté : 3.5 à 4
  • Densité: 3.6 à 4.05
  • Éclat : adamantin, vitreux, terreux, soyeux, mat, gras
  • Système cristallin : monoclinique

Aujourd’hui, l’appellation pierre semi précieuse est désuète. Celles citées ci-dessus font ainsi parties des plus belles pierres vertes qui existent sur Terre.



Laisser un commentaire

Commentaire

Recevez toute l'actualité bijoux en vous inscrivant à la newsletter Made in Joaillerie :