La liste des différentes perles de culture

Les perles font le prestige intemporel de la joaillerie de luxe. À la différence des perles fines naturelles, les perles de culture sont spécialement cultivées. L’homme provoque par le biais de techniques diverses, la production de perles par les mollusques, en l’occurrence les huîtres. Ces techniques produisent différentes sortes de perles de culture.

Perles de culture : eau douce, Akoya, Tahiti et Mers du Sud

Les perles de culture : eau douce, Akoya, Tahiti et Mers du Sud.


La perliculture, une tendance inouïe

Exploitée depuis l’Antiquité, la perle fait partie des prestigieuses matières premières de la joaillerie. Caractérisée par un lustre, une forme, une couleur et une taille, la perle éblouie de sa brillance iridescente.

Lorsqu’elle n’est pas le fruit du hasard, on parle de perle de culture. Elle résulte alors d’une réaction volontairement provoquée par l’homme à la suite d’un greffon. Le procédé de la perliculture fut mis au point par les japonais en 1904.

Cette production massive de perles de culture vise la qualité et le haut de gamme.

Les différentes perles de culture

Quatre variétés de perles de culture se distinguent à travers leur provenance et leurs caractéristiques particulières.

Les Perles d’Eau Douce

On les cultive principalement en Chine. Issues des moules de Cumingii de Hyriopsis, les perles d’eau douce sont les plus faciles à produire à grande vitesse et en grande quantité (jusqu’à 50 perles par coquille). Leur formation est due à l’utilisation seule d’un fragment du manteau. Les perles d’eau douce se révèlent dans des couleurs pastel (pêche, lavande, crème, violine, blanc…). Ces perles de culture font en général 5 à 11 mm de diamètre. Pour finir, elles offrent un excellent rapport qualité/prix.

Les Perles d’Akoya

Elles proviennent des eaux de mer du Japon. Issues des huîtres perlières Pinctada Fucata, les perles d’Akoya sont dues à l’inventivité du japanais Kokichi Mikimoto. Ces perles de culture sont somptueusement mises en valeur dans des notes blanches, argentées, rosées, dorées, bleutées voire noires. Les perles d’Akoya sont font en général 5 à 10 mm de diamètre. Réputées pour leur lustre avec un effet miroir, elles restent intemporelles.

Les Perles de Tahiti

On les appelle également les perles foncées des Mers du Sud. Issues de la Polynésie française, principalement de l’archipel des Tuamotu, les perles de Tahiti sont le fruit du Pinctada margaritifera. Au pouvoir hypnotisant, ces perles de culture se dévoilent dans des notes exotiques (bleue, aubergine, bronze, gris, pourpre…). Elles s’illustrent dans des formes variées, de rondes à baroques. Très luxueuses, les perles de Tahiti dévoilent des dimensions importantes, allant de 8 à 18 mm de diamètre.

Les Perles des Mers du Sud

Ces perles claires proviennent en grande partie d’Australie. Ce sont les plus perles de culture les plus coûteuses du monde. Issues des huîtres perlières Pinctada maxima, elles dévoilent un lustre incroyable et satiné. Extrêmement rares, elles figurent parmi les joyaux que renferme la mer. Les perles des mers du sud brillent dans des couleurs blanches et argentées voire dorées. Leur diamètre varie de 9 à 18 mm voire plus.

Vous aimez cet article ?



Laisser un commentaire

Commentaire

Recevez toute l'actualité bijoux en vous inscrivant à la newsletter Made in Joaillerie :