Comment se fait la croissance des perles ?

Cadeau précieux de la mer, la perle fascine toujours. Avec son aspect, son lustre, sa préciosité, elle est devenue l'un des incontournables "joyaux" de la nature. Plus en détails, découvrez comment se fait la croissance des perles selon certains dires.

Croissance d'une perle dans une huitre

Croissance d’une perle dans une huitre.


La croissance des perles vue par le célèbre Raphaël Dubois

« La construction de la nacre, comme de la perle, exige deux ouvriers de métiers différents, un charpentier et un maçon. », dit-il. Docteur ès sciences et docteur en médecine, Raphaël Dubois était un illustre savant français ayant également étudié les perles fines, leur croissance, la nacre et tout ce qui s’y rapporte.

Pour pouvoir étudier la croissance des perles, Raphaël Dubois a mené certaines études qui ont prouvé qu’une certaine matière induisait la forme ainsi que la disposition des cristaux de CaCO3 (carbonate de calcium). Ainsi, le dépôt minéral est engendré, mais surtout organisé par un dépôt de conchyoline.

Le professeur Raphaël Dubois a mené une première étude importante sur la croissance des perles. Il a ainsi démontré le rôle primordial du dépôt organique de conchyoline sur la structure de l’architecture minérale de la perle. Des études au microscope optique, l’utilisation de colorants et des recherches sur les sacs perlières, ont permis de renforcer son hypothèse sur la croissance des perles.

Selon le professeur Raphaël Dubois, la conchyoline constitue la charpente de la perle. Appellée aussi perlucine, elle désigne un complexe de macromolécules organiques sécrétées par le manteau des mollusques. En plus de déterminer la disposition des cristaux de carbonate de calcium, la conchyoline reste à l’origine première de la solidité et de l’élasticité des perles.

Voir la croissance des perles avec Jean-Pierre Gauthier

Successeur du docteur Raphaël Dubois, le professeur Jean-Pierre Gauthier a également démontré le rôle primordial du dépôt de conchyoline. Dans ses études, il met en évidence les couches de nacre qu’il présente comme « centre initiateur ».

À travers une étude au microscope, il démontre que les perles nacrées se développent en couches formant des plaquettes sous forme de gradins. L’étude présente également le conchyoline comme le « ciment » de la perle.

Dans le cas de la perle en calcite, le rayonnement se fait depuis le centre. On y découvre une organisation de cristaux fibreux. Ces derniers s’allongent et entraînent avec eux, la croissance de la perle. À l’inverse, la perle nacrée doit sa croissance à des dépôts de cristaux d’aragonite. Elle est ainsi constituée de couches de nacre.

Liens à découvrir

Formation de la perle
Composition des perles
La perle à travers le monde : perles fines et perles de culture
Comment entretenir une perle de Tahiti ?
Les perles du monde : nos conseils pour les reconnaître



Laisser un commentaire

Commentaire

Recevez toute l'actualité bijoux en vous inscrivant à la newsletter Made in Joaillerie :