Interviews

publié le 14 avril 2010 - 1 Commentaire

Interview: Mlle Sinquin

À découvrir aujourd’hui, Vanessa, créatrice de Mlle Sinquin et ses bijoux hors du temps; qui vont vous rendre fous..!

Vanessa pour Mlle Sinquin Joaillerie.

Passionnée d’abord par l’horlogerie, Vanessa, créatrice de la toute nouvelle marque Mlle Sinquin, façonne des bijoux aussi précieux que le temps qui passe… Inspirée par les mouvements et designs horlogers, elle imagine des bijoux élégants, oscillants entre raffinement et fermeté, rondeurs et précieuse géométrie; pour que chacun puisse penser et exprimer tout simplement, sa propre vision du temps…!

Interview

MIJ : Pourriez-vous nous dire comment vous en êtes venu à la création de bijoux? Et à la Joaillerie plus particulièrement.
Mlle Sinquin : C’est l’horlogerie qui fut le déclic. Le mouvement horloger, au delà de son aspect fonctionnel, est esthétique, et presque sensuel. Il m’a semblé évident de mêler deux univers si proches et si éloignés à la fois : l’horlogerie et la joaillerie. M. Gérard Peyret, joaillier (Ets Marret, NDLR), a ensuite réalisé les premières maquettes, rue Saint Honoré. L’aventure était lancée.

MIJ : Qu’est ce qui selon vous fait votre force, votre différence ?
Mlle Sinquin : Ma formation en horlogerie m’a permis d’associer les techniques horlogères avec celles de la joaillerie pour en bousculer les codes. Mon âge également. Lancer sa marque a 22 ans est un véritable défi. Par conséquent, les projets ambitieux ne m’effraient pas : il faut savoir repousser les limites.

MIJ : Quel est le bijou ou collection qui vous représente le mieux ?
Mlle Sinquin : Je porte ma “roue des minutes” avec des saphirs roses. Elle me donne de la liberté, comme si elle s’était échappée d’un mécanisme, et elle me rappelle que le temps construit et permet aussi d’avancer.

MIJ : Comment naît chez vous l’idée d’un nouveau bijou? Parlez nous de vos inspirations premières.
Mlle Sinquin : J’observe sans cesse les mouvements des montres, qui balancent un peu comme le sont les mouvements de nos envies, tantôt aléatoires, tantôt réguliers. Quand un élément me plait, quand sa fonction me parait naturelle, l’idée vient instinctivement. Le crayon fait le reste, l’idée se transforme, se matérialise.

MIJ : Vous arrive t-il de “jeter” des créations, de ne pas les utiliser si elles ne reflètent pas vos intentions?
Mlle Sinquin : Je corrige tout, sans cesse, et même lorsque les croquis, voire les maquettes, sont achevés. Tout peut se bouleverser à l’atelier. C’est aussi pour ça que la première collection est résumée en trois pièces et en séries limitées.

MIJ : Avez-vous un rapport particulier avec certains matériaux, métaux, pierres ou gemmes ?
Mlle Sinquin : Je parlerais plutôt de couleurs. L’or noir m’a inspiré “Esto memor”, deux roues qui s’auréolent. Le rubis évoque le rubis synthétique que tout mouvement horloger comporte, du fait de sa dureté, autre symbole de temps. ll y a une aussi une pierre que j’affectionne tout particulièrement, la tourmaline polychrome. Un projet est d’ailleurs en cours à ce sujet. Affaire à suivre…

MIJ : Combien de temps de travail faut-il en moyenne pour qu’un bijou sorte de votre atelier?
Mlle Sinquin : Tout est fabriqué à Paris, j’y tiens. Pour les pièces de la collection, il faut compter 10 jours en moyenne. Pour les commandes spéciales, 3 semaines sont nécessaires.

MIJ : Quelle est la gamme de prix de vos créations?
Mlle Sinquin : A partir de 150 euros pour les pièces de la collection. Pour le reste, ce sont les clients qui fixent la limite.

MIJ : Comment décririez-vous les personnes portant vos bijoux ?
Mlle Sinquin: Mes clients recherchent l’équilibre, il y en a donc de tous les ages. Peut être parce que mes pièces ont aussi ce quelque chose d’intemporel.

MIJ : Etes-vous sur les salons mode, luxe et joaillerie très en vogue actuellement?
Mlle Sinquin : La marque a été lancée mi-décembre, rue saint honoré, et le site Internet est ouvert depuis mi-mars 2010. Chaque chose en son temps…

MIJ : Quelle sont les tendances de la joaillerie en ce moment selon vous ?
Mlle Sinquin : Le minimalisme, l’or noir.

MIJ : Portez-vous vos propres bijoux ? Ou d’autres créateurs s’affichent-ils dans vos coups de cœur?
Mlle Sinquin : Je porte un prototype de la roue des minutes, une version en or gris sertie de saphirs roses.

MIJ : Quelles sont vos ambitions pour votre marque?
Mlle Sinquin : Élargir la collection, en allant encore plus loin dans la démarche. J’aimerais également développer la marque à l’étranger.

MIJ : Où peut-on trouver vos créations?
Mlle Sinquin : Sur le site mllesinquin.com.

MIJ : Un dernier mot pour nos petits bijoux d’internautes?!
Mlle Sinquin : Prenez le temps…

Merci Mlle Sinquin!



1 Commentaire sur Interview: Mlle Sinquin

samra
Avr 15, 2010 8:23

jolie interview,jolis bijoux et joli site également!
j’aime beaucoup le coté épuré et classe des bijoux!

Laisser un commentaire

Commentaire

Recevez toute l'actualité bijoux en vous inscrivant à la newsletter Made in Joaillerie :