Tous les types de bagues de mariage

La bague nuptiale est toujours un anneau. Mais les époques et les cultures ont produits différents types de bagues de mariage parmi lesquels la liberté d’esprit actuelle autorise à puiser des idées pour choisir celle qui sera la sienne. Rien ne s’oppose, non plus, à une totale création.

Bague de mariage Ava de Boucheron

Bague de mariage Ava de Boucheron.


La bague-maison de la tradition juive

La bague de mariage juive en forme de maison remonte, au point où en sont les connaissances historiques, au VIIe siècle. Elle est en or et ne porte aucune pierre. Son chaton est en forme de maison dans laquelle des vœux de bonheurs inscrits sur des petits bouts de parchemin sont introduit par le toit qui s’ouvre comme un couvercle. Le jeune marié la passe au doigt de sa nouvelle épousée. Lui ne reçoit pas d’anneau de mariage.

Des créateurs modernes se sont inspirés de cette forme de bague et ont produit de surprenants bijoux à faire éclater les pupilles d’envie. Jean Boggio a surmonté l’anneau d’un village provençal et d’un palais des mille et une nuits, Forges a créé un palais indien, Philippe Tournaire à carrément reproduit les gratte-ciel de New-York. Ces différents types de bagues de mariage sont à voir sur www.paris-joaillerie.com.

La «fides» de la tradition romaine

Dans le mariage romain, c’est la mère du marié qui unissait les mains des fiancés. La jeune mariée, recouverte d’un voile orangé, recevait alors à son annulaire gauche un anneau de fer orné de deux mains jointes symbolisant la confiance «fides» en latin. L’alliance, quelle que soit sa forme, s’appelle toujours la «fede» en italien moderne.

Le «claddagh ring» irlandais

La bague aux deux mains jointes se retrouve à d’autres moments de l’histoire mais rien ne prouve, selon les historiens, que ce soit en référence à la tradition romaine. Certains modèles étaient faits de deux anneaux portant chacun une main. D’autres modèles comportaient un troisième anneau central portant un cœur que les mains cachaient lorsque les trois anneaux étaient réunis.

Le claddagh irlandais, anneau de mariage orné d’un cœur couronné tenu par deux mains fait partie de ce type de bagues de mariage. On en trouve à l’achat par exemple, dans les Boutiques des musées nationaux et le British Jewellery Workshop.

La bague de mariage à l’ère de la mondialisation

De nos jours où les échanges internationaux se multiplient, où l’on est parfois obligé de composer avec des origines multiples, où l’on recherche tout simplement à rajeunir les traditions, le choix est infini entre les différents types de bagues de mariage.

Les créateurs, d’ailleurs, se démènent pour ciseler, biseauter, incruster et mêler les trois couleurs d’or. Les trois anneaux emmêlés de Cartier sont désormais une référence, comme l’Ava de Boucheron qui fait s’emboiter alliance et bague de fiançailles ou la Subtile-éternité de Mauboussin.



Laisser un commentaire

Commentaire

Recevez toute l'actualité bijoux en vous inscrivant à la newsletter Made in Joaillerie :