Sur quel doigt se porte la bague de fiançailles ?

Parmi les instants les plus magiques d’une vie : les fiançailles. À l’occasion de cette demande en mariage, la tradition veut que le fiancé offre une bague de fiançailles à sa belle. Un bijou qui se porte à un doigt bien spécifique : l’annulaire. L’histoire et les traditions nous disent pourquoi.

Bague de fiançailles au doigt annulaire gauche

Bague de fiançailles portée au doigt annulaire de la main gauche.


La bague de fiançailles : origines et symboles

La bague de fiançailles a marqué le Moyen-âge. Luxueuse alors, elle avait déjà un caractère noble à l’époque, se dévoilant dans des matières précieuses et rares. Du temps des Romains, la bague de fiançailles jouissait d’une popularité hors norme. Présenté alors comme anneau sigillaire, ce bijou marquait un symbole fort, celui de l’appartenance à l’autre, de l’amour et de l’union.

Par les fiançailles, l’homme demandait la main de la femme à sa famille en lui remettant ce bijou symbolique en signe de son amour. Une représentation tangible de la promesse du mariage. La bague de fiançailles apportait alors un caractère solennel à travers l’échange. Un évènement important au cours duquel les familles des futurs époux pouvaient se découvrir, se côtoyer…. Et vivre ensemble ce moment intense.

À quel doigt se porte la bague de fiançailles ?

En France, en Belgique, en Grande-Bretagne, en Allemagne et dans beaucoup d’autres pays, la bague de fiançailles est par tradition portée à l’annulaire de la main gauche, quatrième doigt en partant du pouce, placé entre le majeur et l’auriculaire. Un choix très symbolique qui remonte à l’ancien temps.

En effet, la légende de l’Égypte ancienne dit que l’annulaire gauche est parcouru par la fameuse veine de l’amour, appelée « vena amoris ». Un constat fait par les médecins grecs au IIIème siècle, puis repris par les Romains. Cette veine conduit directement au cœur, l’organe vital par excellence qui est d’autant plus le siège des émotions et des sentiments dont l’amour. La bague est ainsi gardée au plus près de cœur, lui donnant un caractère encore plus romantique.

En fonction des pays et des cultures, le port de la bague de fiançailles se fait à l’annulaire de la main droite. Pourquoi ? D’abord portée à l’annulaire gauche jusqu’au jour J, elle cède la place à l’alliance le jour du mariage en se rabattant sur la main droite. Une pratique courante au Liban et au Brésil.

Cette tendance s’étend de plus en plus pour plusieurs raisons. La bague de fiançailles et l’alliance ne vont pas ensemble, la surcharge est trop flagrante… Si tout a été très bien pensé dès le début, il n’y aurait pas de raison de ne pas porter ces deux bijoux au même doigt, à savoir l’annulaire gauche. Les deux peuvent ainsi se mêler en toute harmonie.

Le Saviez-vous ?

Lors du développement du fœtus dans le ventre de la maman, le premier doigt du bébé à se former n’est autre que l’annulaire. Un fait scientifique qui ne fait que conforter le choix du port de la bague de fiançailles à l’annulaire gauche.

La bague de fiançailles n’est pas un bijou comme un autre. D’ailleurs, la jurisprudence tranche sur son sort, la considérant comme un cadeau non remboursable en cas de séparation lorsqu’elle est achetée spécialement pour l’occasion à prix raisonnable.

Un autre régime peut s’imposer lorsque le prix de la bague est vraiment exorbitant. Et lorsqu’il s’agit d’un bijou de famille, ayant appartenu à la famille du fiancé depuis des générations, elle doit lui être restituée en cas de séparation du couple, quel qu’en soit la valeur.



Laisser un commentaire

Commentaire

Recevez toute l'actualité bijoux en vous inscrivant à la newsletter Made in Joaillerie :