Tout savoir du raffinage de l’or

Grâce au raffinage de l'or, il est possible d'obtenir de l'or d'une très belle pureté. Pour tout savoir du raffinage de l'or, Made in Joaillerie revient pour vous sur les différents procédés utilisés.

Raffinage de l'or en 24 carats

Raffinage de l’or en or fin 24 carats.


Qu’est-ce que le raffinage de l’or ?

Le raffinage de l’or aboutit à l’obtention d’or de très belle pureté : du 24 carats, soit 999,99 millièmes. Pour ce faire, on recueille des minerais ou des déchets d’or dans diverses structures à l’instar des productions de métaux précieux (or, argent, platine), des déchèteries de l’industrie, des organismes de recyclage, etc. Le raffinage de l’or repose par la suite sur des technologies bien rodées, à découvrir sans plus tarder.

Les différents procédés du raffinage de l’or

Raffinage de l’or grâce au processus de chloration Miller combiné à la solution d’électrolyte. Dans un premier temps, la matière subit une opération pyrometallurgique (chauffage en creusets). Une fois fondue, elle est exposée à du gaz de chlore. Ce dernier forme des chlorures avec les impuretés et les autres métaux, à l’exception de l’or. On obtient ainsi de l’or pur à 99,5%. Par la suite, l’or obtenu est coulé en anodes grâce à une solution d’électrolyte qui laisse passer un courant électrique de l’anode à la cathode. Une fois dissolues, les anodes libèrent l’or pur dans les cathodes. Ces dernières seront fondues pour obtenir de l’or pur à 99,999%.

Raffinage de l’or par le procédé de pyroanalyse pour les petites quantités d’or (moins de 10 grammes à cause de la toxicité de la méthode). On parle également d’opération de coupellation, qui consiste à séparer les métaux précieux (comme l’or et l’argent) des métaux de base comme le plomb. Cette technique ancienne repose sur un chauffage à haute température, puis une congélation. Le tas de métaux précieux obtenus est une nouvelle fois soumis à un chauffage qui permet de libérer le plomb dans l’atmosphère. Il ne reste plus qu’à placer le composé dans l’acide nitrique pour dissoudre l’argent et ainsi garder l’or 24 carats.

Raffinage de l’or avec des acides de trois types (nitrique, sulfurique et chlorhydrique). Ces acides réagissent notamment avec les impuretés qui composent le minerai. L’or raffiné obtenu est ensuite fondu et coulé en barre de 14kg.

Raffinage de l’or grâce à la quartation. Une telle opération consiste à allier de l’or avec de l’argent (ou du cuivre) à hauteur de 1/4 (Au) contre 3/4 (Ag). Le métal de base est ensuite dissout dans l’acide nitrique capable de garder l’or. Le déchet d’or obtenu est par la suite traité dans de l’acide chlorhydrique.

Raffinage de l’or à domicile grâce aux kits de petits chimistes. Il faudra en outre un chargeur de batterie à courant continue ainsi que des ustensiles de préférence en verre pyrex. Il s’agit d’un type de verre particulier : du verre borosilicate reconnu pour sa résistance à la chaleur et son faible coefficient de dilatation.



Laisser un commentaire

Commentaire

Recevez toute l'actualité bijoux en vous inscrivant à la newsletter Made in Joaillerie :