Tout savoir de la perle d’Akoya

La perle d'Akoya provient des eaux de mer du Japon. Elle reste réputée pour son lustre incroyable. Découvrez-en plus sur cette merveille, née de l'inventivité du japonais Kokichi Mikimoto.

Perle d'Akoya des mers du Japon

Perle d’Akoya des mers du Japon.


L’origine de la perle d’Akoya

Alors que les réserves perlières naturelles du Golfe s’amenuisaient petit à petit au cours des années 20, des scientifiques Japonais ont développé des techniques de culture de perles. La perle de culture vit ainsi le jour.

La perle d’Akoya fait partie de la catégorie des perles de culture (perles des mers du Sud, perles de Tahiti, perles d’eau douce). Issue pour sa part des mers japonais, elle provient d’une huître nommée « Martensii de fucata de Pinctada ». Elle fut développée sous l’inventivité de Kokichi Mikimoto, inventeur de la technique « mise – nishikawa » pour la production des perles de culture de forme sphérique.

Les perles d’Akoya sont devenues les toutes premières perles à être cultivées à grande échelle. Mais plus le temps passe, plus leur production reste mise à mal par une pollution accrue de l’eau de mer. Celles issues des fermes japonaises subissent une très grande concurrence de la Chine qui a commencé à les cultiver au début des années 90. Aujourd’hui, énormément de fermes japonaises importent des perles d’Akoya de Chine. Elles y sont traitées et enfilées de sorte à pouvoir porter le label « made in Japan ».

Les caractéristiques de la perle d’Akoya

Les perles d’Akoya sont surtout très utilisées pour la fabrication de colliers de perles et autres bijoux. Elles se dévoilent dans des coloris agréables (blanc, crème, argenté…) avec des reflets colorés (rose, vert, bleu, jaune et même noir). Ces couleurs intenses et précieuses lui valent une incroyable sophistication.

La perle d’Akoya présente un diamètre variant généralement entre 5 et 10 mm. Son lustre avec effet miroir lui vaut une très grande renommée à l’échelle mondiale. Même au toucher, la perle d’Akoya se révèle très douce.

Quid de la qualité première de la perle d’Akoya ? Le label « Hanadama » (pour « fleur des perles » ou « perle gemme ») désigne la plus belle qualité (AAA). Il doit être obligatoirement certifié sur un document numéroté et provenant du fameux Laboratoire des Sciences de la Perle (Tokyo). Il se définit ainsi : nacre d’au moins 0,4 mm d’épaisseur – surface dénuée de défauts à 95% – une valeur élevée pour une perle d’exception.

Symbole d’élégance, la perle d’Akoya reste un grand classique à l’origine du monde de la perle de culture.



Laisser un commentaire

Commentaire

Recevez toute l'actualité bijoux en vous inscrivant à la newsletter Made in Joaillerie :