Les étapes de la taille du diamant brut

En réfléchissant harmonieusement la lumière, le diamant brille de mille feux. Ainsi, la taille du diamant est tout un art à cultiver pour révéler le meilleur de la gemme. Cette phase importante dans la vie du diamant requiert un véritable savoir-faire humain. Voici toutes les étapes de la taille du diamant brut.

La taille d'un diamant brut

La taille d'un diamant brut à travers différentes étapes.


Qu’est-ce que la taille du diamant ?

De la mine à la bijouterie, le diamant passe par plusieurs phases importantes dont la taille. Opération minutieusement suivie, la taille du diamant brut est le travail d’un véritable professionnel : lapidaire ou diamantaire. Véritable travail d’artiste, la taille du diamant vise à donner à la gemme la forme idéale afin qu’elle puisse réfléchir au mieux la lumière. La qualité de la taille du diamant brut influence sa brillance et son éclat. De même, elle influe sur le prix de la pierre.

La forme la plus populaire du diamant taillé est le rond-brillant, présentant 57 facettes. Il existe d’autres formes dites de « fantaisie » : poire, princesse, ovale, radiant, marquise, cœur, émeraude, trillion, coussin… Chacune présente des proportions différentes au niveau de la hauteur, du diamètre de la table, de la grosseur de la colette, de l’épaisseur du rondiste… Présentant les bonnes proportions, le diamant taillé réfléchit au mieux la lumière d’une facette à l’autre. Le spécialiste de la taille du diamant utilise notamment le proportionscope, un appareil qui permet de déterminer la qualité de la taille de la pierre. Pour obtenir la taille idéale, le spécialiste doit prendre en compte les propriétés optiques de la gemme. Le feu du diamant reste défini également par son fini, incluant sa symétrie et son poli.

Sur le certificat d’authenticité du diamant, les laboratoires de gemmologie définissent la qualité de la taille du diamant (rond-brillant simplement, les autres tailles n’étant pas standardisées) par les mentions : « Idéale » pour Idéal, « Excellente » pour Excellent, « Très Bonne » pour Very Good, « Bonne » pour Good, « Assez Bonne » pour Fair et « Mauvaise » pour Poor. Pour arriver à de tels résultats, il faut passer par cinq opérations indispensables de transformation du diamant. Voici toutes les étapes de la taille du diamant brut.

Les principales étapes de la taille du diamant brut

Après avoir observé la pierre brute sous toutes les coutures et défini la forme à lui donner, le spécialiste entame des opérations minutieuses, cinq en tout.

Étape 1 : le clivage

Le clivage est la première opération qui consiste à diviser le diamant brut en deux parties. Pour cela, le professionnel fait une entaille dans la pierre pour y placer une lame en métal. En portant un coup sec à cet endroit, le diamant se divise en deux morceaux. Le clivage permet non seulement de faciliter la taille du diamant, mais aussi d’éliminer les défauts de cristallisation de la gemme (inclusions, piqués…).

Étape 2 : le sciage

Le sciage est la seconde opération qui consiste à découper la pierre selon un plan de cristallisation qui ne clive pas. Cette attention permet de mieux converser les pointes du diamant. Pour arriver à un résultat optimal, le spécialiste s’aide d’outils efficaces (polariscope, scie en disque, sciage au laser, banc de sciage automatique…).

Étape 3 : le débrutage

Le débrutage est la troisième opération qui consiste à arrondir la ceinture du diamant. L’ébauche de la forme commence à se dessiner. Le spécialiste s’aide d’un autre diamant pour débruter la gemme, aussi d’une machine à débruter. Dans cette étape, le rondiste du diamant est façonné perpendiculairement à la table. La culasse est aussi débarrassée de tout surplus de matière. Le diamant ressemble à une toupie.

Étape 4 : la taille en croix

La taille en croix est la quatrième opération qui permet de créer les facettes du diamant. De la dextérité, il en faudra beaucoup pour cette étape de la part du professionnel. Le diamant est disposé sur un disque en acier enduit de poudre de diamant. Outre l’assistance de l’ordinateur, la machine utilisée, à savoir la facetteuse, peut être automatique ou manuelle.

Étape 5 : le brillantage

Le brillantage est la dernière étape de la taille du diamant brut. Cette opération consiste à donner de l’éclat et du brillant à l’ensemble des facettes de la gemme. Le plateau utilisé pour le facettage est à nouveau utilisé pour cette dernière phase. Toutefois, le disque est enduit d’un abrasif bien moins dur que le diamant. Ensuite, la pierre subit des frottements sur ce disque au niveau de chaque facette afin d’obtenir un polissage uniforme et intégral.



Laisser un commentaire

Commentaire

Recevez toute l'actualité bijoux en vous inscrivant à la newsletter Made in Joaillerie :