Le métier de sertisseur

Le métier du sertisseur consiste à fixer différentes pierres sur des bijoux que lui confie le joaillier qu’il a préalablement créé et préparé. Le sertisseur constitue donc le trait d’union entre le joaillier et le lapidaire en mettant son talent à la fois au service des pierres et à la monture du bijou qui les porte.

Métier : Sertisseur de pierres

Sertissage de diamants sur un bijou par un sertisseur.


Qu’est-ce qu’un sertisseur ?

Les fonctions du sertisseur

Comme pour beaucoup des métiers de joaillerie, l’artisan sertisseur n’arrive au sommet de son art qu’après plusieurs années de pratique. Le sertissage des pierres précieuses peut se révéler délicat car elles sont parfois fragiles, le sertisseur doit donc agir avec la plus grande délicatesse et précision qu’il soit.

Grâce à son travail l’éclat des pierres d’un bijou se voit mis en valeur par un jeu sur la transparence du bijou préparé à recevoir les gemmes ainsi que sur leur orientation. Le sertisseur a à sa disposition, différentes techniques qu’il utilise en fonction du type de bijou et de l’effet recherché. Il peut donc assembler une pierre à sa monture métallique par déplacement de matière selon divers procédés, tels que le sertis griffes, le sertis grains, le sertis clos, ou encore le sertis rails pour ne citer qu’eux.

Le sertisseur exerce sa profession dans son propre atelier ou au sein de l’enseigne qui l’emploie.

Le profil du sertisseur

Minutie, patience et concentration sont des qualités de rigueurs, pour exercer ce métier.

En effet le sertisseur manipule la plupart du temps des gemmes de très petites tailles et qui de ce fait peuvent être facilement endommagées. Il doit posséder une sensibilité pour les matières et les pierres afin d’accorder la nature du métal de la monture à la dureté de la pierre qu’il reçoit. La vue étant le sens le plus sollicité par le sertisseur, il est nécessaire pour lui d’avoir une bonne acuité visuelle, ainsi qu’une perception normale des couleurs.

Comment devenir sertisseur ?

La formation

La formation minimale pour devenir sertisseur est le CAP Sertissage en Haute Joaillerie, elle s’étale sur 2 ans, avec la possibilité de l’effectuer en contrat d’apprentissage ou de professionnalisation. Suite à cette formation initiale, il est possible d’entrer dans la vie active en tant qu’employé qualifié, mais on peut tout aussi bien poursuivre des études afin de se perfectionner dans le domaine ou pour développer une deuxième compétence.

Il est conseillé de s’orienter vers un BMA Bijou option bijouterie sertissage ou encore une Mention complémentaire Sertissage en joaillerie.

Les perspectives professionnelles

Le sertisseur peut être employé dans une entreprise ou se mettre à son propre compte. Il est également envisageable de devenir chef d’atelier dans une grande maison.

Le salaire mensuel brut d’un sertisseur en début de carrière avoisine les 1400€.



Laisser un commentaire

Commentaire

Recevez toute l'actualité bijoux en vous inscrivant à la newsletter Made in Joaillerie :