La composition de l’or blanc

Concurrençant de près le platine, l'or blanc reste l'une des matières les plus utilisées en joaillerie. Avec sa blancheur métallique, le métal précieux brille de mille feux. Il doit cet éclat et ses caractéristiques extraordinaires à sa composition. Découvrons de près la composition de l'or blanc.

Bague or blanc et diamant noir de belle composition

Bague or blanc et diamant noir de belle composition.


L’or blanc, un fabuleux alliage

Les besoins d’innovation de la bijouterie et la nécessité de renforcer la dureté de l’or ont entrainé le couplage de l’or pur avec d’autres métaux. Ces alliages permettent en prime de masquer la couleur caractéristique de l’or, à savoir le jaune. C’est ainsi que l’or blanc est composé de 75% d’or fin et de 25% d’autres métaux (cuivre, argent, palladium ou zinc). L’utilisation du nickel a été interdite en France car il est source d’allergies chez certaines personnes. Ensuite, par le procédé du rhodiage, le métal précieux est recouvert d’une fine couche de rhodium, un métal rare appartenant au groupe du platine.

La qualité du rhodiage reste fonction de l’épaisseur de la couche de rhodium. Pour ce faire, on utilise la technique de l’électrolyse. Cela permet de renforcer la blancheur de l’or. Et plus la composition de l’or blanc est riche en palladium, plus cela renforce sa teinte blanche. Par extension, l’or blanc est également appelé or gris. En ce qui concerne la dorure à l’or blanc, c’est-à-dire une mince couche d’or pouvant être appliquée à un objet, elle se compose de 20% d’or fin et de 80% d’argent.

Toutefois, en fonction du fabriquant des alliages d’or, les proportions de métaux peuvent largement varier. La composition antique de l’or blanc qui lui valait le nom d’« électrum » était exclusivement faite d’or pur et d’argent. Et pour finir, elle peut ne pas inclure forcément les métaux précités, mais plutôt un soupçon de mercure avec du palladium.

Utilisation de l’or blanc en joaillerie

En ayant le vent en poupe, l’or blanc fait les beaux jours de la joaillerie. Il symbolise par excellence le raffinement et l’élégance. Il se distingue de l’or jaune autant au niveau de la composition que de la valeur. Utilisé seul ou marié à des pierres précieuses étincelantes comme le diamant, l’or blanc se veut à la fois poétique et captivant. L’exploiter exige de la passion, de l’innovation, de la créativité et beaucoup de savoir-faire. Pour certifier l’authenticité du métal utilisé, les bijoux et objets en or blanc portent habituellement un poinçon d’identification, qui selon la forme, permet de déterminer la quantité réelle d’or pur incluse dans l’alliage.

Quant à la valeur de l’or blanc, elle reste fonction de la quantité d’or pur qu’il contient. Son aspect esthétique lui apporte également une valeur ajoutée, notamment avec les bijoux. Mais soyez sûr que l’aspect attirant du métal précieux ne soit pas un simple leurre. Et par rapport à l’or jaune, l’or blanc présente une valeur plus élevée. Selon la règlementation, l’or ne peut être commercialisé comme étant de l’or blanc que s’il contient au minimum 37,5% d’or fin.

Pour finir, les bijoux en or blanc nécessitent un replaquage de rhodium au moins une fois par an. Il faut savoir également bien nettoyer ses bijoux en or pour en préserver l’éclat.



Laisser un commentaire

Commentaire

Recevez toute l'actualité bijoux en vous inscrivant à la newsletter Made in Joaillerie :