Évolution du prix du diamant

Comme l’or, le diamant a vu son cours subir des bouleversements importants. Convoitée par tous, la pierre précieuse a su évoluer au fil du temps. Made in Joaillerie revient sur l’évolution remarquable du prix du diamant durant ces dernières années.

Évolution du prix du diamant

Évolution du prix du diamant.


De l’exploitation du diamant à l’évolution de son cours

Zoom sur l’exploitation de la pierre précieuse. À partir de l’Antiquité jusqu’au 17e siècle, la production du diamant était dominée par l’Inde, qui concentrait de vastes plateaux riches en diamants (dont celui du Dekkan). Un siècle plus tard, en 1723, la République fédérative du Brésil s’est imposée dans l’exploitation du diamant, avec son centre minier incontournable. Puis c’est au tour de l’Afrique du Sud de se faire connaître avec des diamants issus de Kimberly. Ainsi, au fil des années, le marché du diamant s’est ouvert au monde, avec une évolution manifeste du cours de la précieuse gemme.

Le diamant est réputé être une pierre qui gagne de la valeur du fil du temps. Des hausses et des baisses successives, ont ainsi jalonné ces dernières années, le parcours de celle qui est considérée comme la reine des gemmes.

  • Depuis 2003 : on assiste à une augmentation significative du prix du diamant incolore (poids supérieur ou égal à 1 carat). En une année, il a su augmenter de 20 à 25%, une belle hausse en somme qui n’est pas négligeable.
  • Années 2005 à 2007 : le prix du diamant est à la hausse, pouvant aller jusqu’à +8,5% pour les pierres de 1 carat et de qualité D-IF, et +6% pour les gemmes de poids identiques et de qualité F-VVS2.
  • Année 2007 à 2008 : on assiste à une très forte évolution du prix du diamant, avec une hausse de la valeur pouvant atteindre +19,5%.
  • Année 2009 : face à la conséquente crise économique qui ébranle le marché mondial, le cours du diamant subit une légère baisse, jusqu’à -2,6% pour les pierres de 1 carat et de qualité F-VVS2. La baisse reste remarquable notamment pour les diamants de taille fantaisie de 0,5 carats (jusqu’à -14% pour la qualité G-VS2).
  • Années 2010 à 2011, après un moment de flottement, le prix du diamant repart à la hausse, avec +17% pour les pierres de 1 carat et de première qualité D-IF. Malgré la hausse moyenne de 1,6% sur le prix du diamant en général, l’incertitude économique entraine la fermeture périodique de bourses diamantaires. La baisse se fait dès lors ressentir, jusqu’-6,6% en octobre 2011 pour les diamants de 0,5 carat.
  • Année 2012 : on assiste au retour de confiance des professionnels (négociants). La demande en diamants de taille fantaisie augmente, ce qui booste légèrement le cours de la pierre, jusqu’à plus de +3,9% (en janvier 2012 pour les diamants de 0,3ct).

Quant aux diamants de couleur, appelés diamants fancy, leur valeur a follement augmenté au cours des dernières années. Sur la même durée, l’augmentation se révèle d’ailleurs beaucoup plus significative que pour les diamants dits incolores. Plusieurs raisons l’expliquent. Les diamants de couleurs extrêmement rares (rouge, bleu, vert…) subissent une très forte demande, alors que l’offre reste modeste. Face au profond déséquilibre entre l’offre et la demande en diamants fancy, l’évolution du prix se révèle beaucoup plus fulgurante. À titre illustratif, pour le cas du diamant bleu, le prix a augmenté de près de 30% entre 2003 et 2005.

Suivre l’évolution du prix du diamant

Avec l’officiel Rapaport Diamond Report créé par le fils de diamantaire Martin Rapaport en 1978, on peut suivre l’évolution du prix du diamant. Cette liste officielle définit de façon mensuelle la valeur de la gemme en fonction des critères 4C (couleur, poids, pureté et taille). Toutefois, le RapList n’est réservé qu’aux professionnels ayant un abonnement. Ainsi, chaque mois, le cours du diamant est mis à jour dans le Rapaport. Il révèle d’ailleurs la forte évolution du cours de certaines catégories de gemmes depuis 1978, à l’inverse de certaines.



Laisser un commentaire

Commentaire

Recevez toute l'actualité bijoux en vous inscrivant à la newsletter Made in Joaillerie :