En savoir plus sur Victoire de Castellane et ses bijoux Dior

Alchimiste du bijou, Victoire de Castallane a su imposer son style particulier dans l'univers de la joaillerie. Entre classicisme et exubérance, chaque bijou Dior qu'elle créé, est une ode au raffinement, à la féminité et au luxe. Pour en savoir plus sur Victoire de Castallane et ses bijoux Dior, place à la découverte.

Victoire de Castellane pour Dior joaillerie

Victoire de Castellane pour Dior joaillerie.


Victoire de Castellane, qui est-elle vraiment ?

Née dans la commune très chic et huppée de Neuilly-sur-Seine, Victoire de Castallane devient l’une des joaillières françaises les plus talentueuses. Ses origines nobles remontent à la Maison de Castellane, descendante du comte d’Arles (IXe siècle) et des princes souverains de Riez. Elle est l’arrière petite-nièce de Boniface de Castellane, premier baron de Castellane. Elle est également la nièce du designer Gilles Dufour (Fendi, Chanel…). Très tôt, Victoire de Castallane s’intéresse aux bijoux, fabriquant à 12 ans sa première bague en or fondu (issu de médailles de sa communion).

Après avoir débuté sa carrière en 1984 chez Chanel, embauchée par Karl Lagerfeld comme assistante de studio pour la création de bijoux fantaisie de luxe et d’accessoires, Victoire de Castallane intègre en 1998 la Maison Dior. Directrice artistique chez Christian Dior, elle dirige le département joaillerie de la marque. Victoire de Castallane créé de véritables chefs-d’œuvre chez Dior. Ses créations empreintes de luxe, de raffinement et de noblesse en font une créatrice de bijoux avant-gardiste et perfectionniste. En 2006, Victoire de Castallane est nommée au grade de Chevalier de la Légion d’Honneur. Son mari n’est autre que le directeur artistique et créateur du magazine Paradis, Thomas Lenthal.

Victoire de Castellane et sa vision du bijou pour Dior

Pour Victoire de Castallane, l’aventure Dior ne démarre qu’en 1998 lorsque Bernard Arnault, PDG du groupe de luxe LVMH (dont Dior est l’une des filiales), annonce la création de la première ligne de joaillerie de la maison Christian Dior. Nommée directrice artistique en 1998, Victoire de Castallane fera la renommée des bijoux Dior. Que de prestige, de fantaisie et de baroque révélés dans les bijoux Victoire de Castallane pour Dior. Ses créations se traduisent par un mélange subtil et efficace des styles. Toute une philosophie du bijou. Pour elle, « il est important que la joaillerie ne vieillisse pas ».

Ces nouveaux bijoux Dior se dévoilent très colorés, rattachés aux éléments de la nature : fleurs, insectes, animaux…. Dans ses créations, elle aime jouer sur le contraste des matières précieuses (diamants, saphirs, rubis, émeraudes, autres pierres fines…) et des matières insolites (rubans, plumes, nœuds…). Ayant carte blanche chez Dior, Victoire de Castallane réinvente les codes de la joaillerie habituels, jouant autant sur les matières que les formes, les tailles, les couleurs. Le style Victoire de Castallane, à la fois chic et excentrique, féminin et sophistiqué, repose sur des bijoux d’exception, entrés dans la légende.

Victoire de Castellane et ses bijoux Dior emblématiques

Parce qu’elle déteste les tendances et l’embourgeoisement, Victoire de Castallane veut de l’originalité et de l’innovation dans ses bijoux Dior. Elle voit ces « accessoires suprêmes du luxe » comme des « jouets en pierres » qu’il faut rendre jeune et vivant.

Dans le contraste des tailles, la légendaire bague « Mimioui », arborant un diamant solitaire sur une fine et délicate chaîne, est considérée comme la plus petite bague du monde. Elle jure sans doute avec les imposantes bagues de la collection « Incroyables et Merveilleuses » (1999), serties d’énormes pierres fines de 80 carats (améthyste, rubellite, aigue-marine, béryl vert, morganite….).

Inoubliable reste la collection « Belladone Island » de Dior Joaillerie après deux ans et demi de travail acharné. En février 2007, cette ligne exceptionnelle de Victoire de Castellane fut exposée au Musée de l’Orangerie à Paris. Avec dix-sept pièces de Haute-Joaillerie, la collection se veut sculpturale, révélant de l’art à l’état pur. Une profusion de carats, d’imagination, de technicité et de savoir-faire ont donné lieu à des pièces somptueuses, gourmandes et colorées.

En 2009, Victoire de Castellane célèbre ses 10 ans de carrière chez Dior avec l’étonnante collection « Reines et Rois ». Composée de vingt pièces incroyables, cette ligne met à l’honneur le crâne humain en ronde-bosse (technique de sculpture en 3D). Ces bijoux Dior by Victoire de Castellane s’ornent de merveilleuses pierres translucides (jade, chrysolite, calcédoine…) et s’incrustent d’éclatants diamants en couronnes ou colliers. Encore une fois, la créatrice française de bijoux dévoile son univers fantasmagorique.

Dans la grâce et l’élégance, la collection « Bal des Roses » en 2011 rend hommage à la fleur préférée de Christian Dior, la rose. Présentée au Musée Rondin à Paris, cette collection composée de douze pièces, met à l’honneur des bijoux de cocktail aux formes généreuses. En or et en gemmes merveilleuses, les bijoux « Bal des Roses » s’inspirent de neuf thèmes féériques autour du bal (romantique, parisien, vénitien, champêtre, opéra…). Dans un tourbillon de beauté, ces bijoux se parent de merveilleuses pierres (opales, tourmalines, spinelles, tsavorites, tanzanites et grenats). Chaque bijou porte le nom d’une robe Dior des 50’s.

Dans la collection « Dear Dior », Victoire de Castellane dynamise et réinvente les bijoux couture en jouant avec les couleurs, l’éclat et la transparence. Dans ses bijoux Dior, elle conjugue passionnément la beauté de pierres de caractère comme le diamant, le saphir et l’opale. Au jeu du carat et des volumes généreux, ces bijoux Dior Joaillerie ne sont que fascination et féérie. Ainsi, les bagues, bracelets et boucles d’oreilles « Dear Dior » révèlent un véritable travail de joaillerie. Des bijoux comme une lettre d’amour à Christian Dior…

Autant de délicieux bijoux Dior par Victoire de Castellane à découvrir. Elle s’inspire de tout, du monde qui l’entoure, de la culture populaire et de l’extraordinaire. Du mythe Dior au jardin de Milly-la-Forêt, en passant par les contes de fées, les histoires de vampires, les légendes gothiques…. Par son expertise et son savoir-faire, elle délivre des collections de bijoux mythiques qui ont fait la renommée de la maison Christian Dior. Son désir : faire du bijou un trésor. L’aristocrate révolutionnaire a ainsi cassé les codes habituels du bijou bourgeois avec son imagination débridée.

Victoire de Castellane créé chaque année une collection de Haute-Joaillerie et une de Moyenne-Joaillerie pour la maison Christian Dior. Avec son empreinte inimitable, elle confère de l’authenticité à ses œuvres. Le succès de Victoire de Castellane et ses bijoux Dior s’exporte. En 2012, près de dix-sept pays comptent plus de quarante boutiques dédiées à Dior Joaillerie.

Tous les bijoux Dior par Victoire de Castellane : www.dior.com



Laisser un commentaire

Commentaire

Recevez toute l'actualité bijoux en vous inscrivant à la newsletter Made in Joaillerie :