Les différents sertissages du bijou en bijouterie

Outre le style, les matières, etc... qu’est qui différencie des bijoux ou fait leur originalité si ce n’est le sertissage. Il existe ainsi différents sertissages du bijou en bijouterie qu’il convient de connaître avant tout achat. Zoom sur ce point essentiel en bijouterie.

Sertissage de diamants en joaillerie

Sertissage de diamants en joaillerie.


Qu’entend-on par sertissage ?

Le sertissage consiste en la « mise en pierre ». Cette tache incombe au sertisseur. Spécialisé dans son domaine, il doit pouvoir fixer les pierres sur n’importe quel bijou (bague, collier, etc…) usant d’habilité et de compétences techniques. Le sertissage du bijou repose sur tout un art, via des techniques complexes.

Comment se fait alors le sertissage d’un bijou ? Brièvement, la monture campe le rôle de fixateur. Sur celle-ci, le professionnel positionne la gemme à fixer grâce à l’onglette. Il ne suffit pas d’un simple collage de la pierre sur la monture métallique. Tout un processus minutieux s’en suit. Ainsi, le sertissage doit s’effectuer dans des conditions optimales, avec des techniques étendues.

Le résultat final doit augmenter forcément la luminosité et la brillance du ou des pierre(s) sertie(s). Pour le sertisseur, l’exigence et la créativité sont donc de rigueur.

Les différents types de sertissage du bijou en bijouterie

Parmi les différents sertissages du bijou les plus utilisés en bijouterie-joaillerie :

Le serti à griffes – La pierre est maintenue grâce à des sortes de griffes (3 à plus) en métal précieux. Le serti à griffes évite que la ou les pierre(s) soient « noyée(s) » dans la monture. Le nombre de griffes dépend des gemmes. Le plus populaire reste le serti 4 griffes au rendu épatant et hautement esthétique.

Le serti à grains – Les pierres sont fixées dans une sorte de bande métallique. Le serti à grains convient aux gemmes rondes de pavage. Aussi, les filets ainsi que les grains se doivent d’être réguliers. Un tel sertissage reste un gage de qualité pour un bijou.

Le serti clos – La pierre est entourée de métal. Un tel serti convient surtout aux pierres de grandes dimensions. Pour garantir la bonne tenue de la gemme, il faut une épaisseur minimum de métal précieux.

Le serti demi-clos – La pierre jouit d’une place privilégiée en étant mise à l’avant pour renforcer sa brillance, tout en obtenant un bijou pimpant aux formes « voluptueuses ». Le serti demi-clos confère à la pierre un caractère aéré.

Le serti rail – Les pierres sont serties dans une sorte de rail métallique et aucun espace ne subsiste entre elles. Très prisé en Haute-Joaillerie et reposant sur une technique périlleuse, le serti rail présente des bandes calibrées de pierres.

Le serti clous – Les pierres sont placées autour d’une tige en métal préalablement soudée à la monture. Le serti clous sert énormément dans les pavages.

Le serti masse – La gemme est simplement incluse dans le volume du bijou. Le serti masse est à la fois moderne et dynamique. Bien exécuté, il offre une réelle protection à la pierre.



Laisser un commentaire

Commentaire

Recevez toute l'actualité bijoux en vous inscrivant à la newsletter Made in Joaillerie :