La différence entre diamant et brillant

La taille brillant reste définitivement la forme la plus populaire du diamant, à tel point qu'on en vienne à l'associer directement à la gemme. Si le diamant est un minéral très prisé, le brillant reste un des critères qui définissent la pierre. Découvrez la différence entre diamant et brillant.

Diamant en taille brillant

Diamant en taille brillant.


L’amalgame entre diamant et brillant : explications

Considéré comme un véritable joyau de la nature, le diamant est une pierre, plutôt un minéral composé de carbone. À haute pression, il représente un allotrope de ce dernier. Cristallisant dans un système cubique, le diamant se révèle être la plus dure (10 sur l’échelle de dureté de Mohs) et la plus précieuse des gemmes de la nature.

Le diamant figure en tête de l’élite des pierres naturelles par son éclat adamantin, par son absence de pléochroïsme et de biréfringence, avec une densité de 3.517… Ce sont là quelques remarquables propriétés du diamant. À celles-ci s’ajoutent des critères de qualité de la pierre : les « 4C », la fluorescence, les traitements subis… Et parmi les critères d’évaluation 4C, se cachent la forme de taille du diamant.

Critère « Cut » en anglais, la forme de taille du diamant a toute son importance. Elle détermine la façon dont la pierre est façonnée. La taille brillant reste définitivement associée au diamant. D’où l’amalgame entre la pierre précieuse et cette forme classique et populaire qui lui va comme un gant. Sur le marché diamantaire, il arrive de confondre la matière et la manière dont elle est taillée. Ces deux-là ne sont pas des synonymes. Une réelle différence existe donc.

Retour sur une forme mythique et intemporelle : la taille brillant du diamant

En 1919, l’ingénieur et diamantaire belge Marcel Tolkowsky (issu d’une famille de tailleurs de diamants) développe une nouvelle forme de taille de la pierre précieuse. Anciennement désignée sous les appellations « taille Tolkowsky » ou encore « American Ideal Cut », la taille « cut brillant » abrégée en « brillant » est devenue une référence à travers le monde. Excellant dans l’optimisation de la brillance et l’éclat de la gemme, elle reste le fruit d’une recherche profonde (calculs mathématiques, tests…).

D’ailleurs, dans son livre « Diamond Design », Marcel Tolkowsky décrit ses nombreux travaux de recherche sur les proportions et dimensions du diamant brillant. Il souhaitait une taille qui puisse éviter toute perte de brillance ou de feu de la gemme. La taille brillant est née d’un besoin d’éviter l’échappement de la lumière par les côtés du diamant ou par son fond. C’est bien là tout l’art de la taille du diamant.

Ci-dessous, retrouvez les caractéristiques de la taille brillant (rond) du diamant avec un total de 57 facettes.

  • La couronne : elle est formée de 8 « bezels » (coins de tables), 8 étoiles et 16 haléfis.
  • La culasse : elle se compose de 8 pavillons et de 16 haléfis.
  • La table : sur la couronne, il s’agit de la facette la plus importante du diamant.


Laisser un commentaire

Commentaire

Recevez toute l'actualité bijoux en vous inscrivant à la newsletter Made in Joaillerie :