Découvrez la bague de fiançailles de Charlène Wittstock

L'émotion était à son comble le 2 juillet 2011. Tous les regards étaient tournés vers la Principauté de Monaco. Et pour cause, le Prince Albert s'unissait à sa dulcinée, la belle Charlène Wittstock. Cette union passionnante a déchaîné les passions bien avant, lorsque Charlène Wittstock a dévoilé aux yeux du monde, sa bague de fiançailles toute vêtue de diamants. Une création de la très célèbre Maison Repossi.

Bague de Charlène Wittstock avec des diamants

Bague de Charlène Wittstock avec des diamants.


Des fiançailles dignes d’un conte de fées

Tout commence par une romance en 2006. Elle, ancienne nageuse sud-africaine. Lui, prince souverain de Monaco. L’annonce de leurs fiançailles le 23 juin 2010 par le Palais princier a créé l’effervescence. Cinquante-six ans après l’un des plus mariages du XXe siècle, celui du prince Rainier III de Monaco et Grace Kelly, le « Rocher » allait être le théâtre du mariage le plus attendu du XXIe siècle, avec celui du Prince William et Catherine Middleton. Outre les préparatifs du mariage princier, un parterre d’invités prestigieux composés notamment des têtes couronnées du monde, l’un des symboles qui a marqué l’évènement reste sans doute la bague de fiançailles de Charlène Wittstock.

Tout sur la bague de fiançailles de Charlène Wittstock

Le couple princier s’est fiancé en toute intimité comme le veut la tradition monégasque. Pour faire partager ce bonheur, le monde découvrait en juin 2010 sur la photo officielle de l’annonce, la magnifique bague de fiançailles offerte par le prince Albert à sa fiancée. Il s’agit d’une pièce exceptionnelle tout en diamants.

Baptisée « Téthys », la bague de fiançailles de Charlène Wittstock est un bijou somptueux, plein de grâce. Albert de Monaco la voulait « très discrète et raffinée ». Parmi toutes les illustres maisons de joaillerie existantes, le choix s’est naturellement porté vers Repossi, « Fournisseur Officiel de SAS Le Prince Rainier III de Monaco » depuis 1994 et ami de la famille Grimaldi. Pour le prince Albert de Monaco, le choix était donc évident, d’autant plus que Charlène Wittstock appréciait bien avant le savoir-faire traditionnel de Repossi.

Avec « Téthys », la Maison Repossi signe une bague de fiançailles rare en or gris, marquée en son centre par un éclatant diamant taille poire de plus de 10 carats. Également pavée de différents diamants taille brillant, la bague est gravée avec l’inscription de la date du « 24 juin 2010 ». Avec cette bague de fiançailles créée sur-mesure pour Charlène Wittstock, la maison de joaillerie italienne Repossi, créé en 1920 à Turin, démontre toute la qualité de son travail.

Audacieuse et avant-gardiste, la Maison Repossi reste réputée pour ses choix incroyables de belles et rares pierres, aux valeurs inestimables. Au style proche de l’art contemporain, Repossi tire son inspiration des volumes initiés par les mouvements Art Déco et Art Nouveau. On peut donc aisément deviner d’où vient cette allure si imposante de la bague de fiançailles de Charlène Wittstock, qu’on peut désormais appeler son « Altesse Sérénissime la Princesse Charlène de Monaco ».

Prix de la bague : inconnue à ce jour.

www.repossi.com

Bague de Charlène Wittstock avec le Prince Albert

Bague de Charlène Wittstock avec le Prince Albert.



Laisser un commentaire

Commentaire

Recevez toute l'actualité bijoux en vous inscrivant à la newsletter Made in Joaillerie :