La composition de l’or gris palladié

Qu'on l'appelle or gris ou or blanc, ce métal précieux reste très utilisé en bijouterie-joaillerie. Avec ses caractéristiques particulières et sa couleur qui scintille de mille feux, l'or gris est prisé également pour son esthétisme remarquable. Découvrez toute la composition de l'or gris en détails.

Alliance or gris palladié et diamants

Alliance en or gris palladié et diamants.


Plus d’informations sur la composition de l’or gris

Comme l’or rose, l’or brun, l’or violet et beaucoup d’autres, l’or gris fait partie des différents alliages du métal précieux. La couleur particulière de l’or gris est obtenue grâce à un savant mélange de matières bien dosées :

  • 75% d’or pur : il est quasiment impossible d’utiliser l’or fin tel qu’il est en bijouterie. La raison est sa trop grande malléabilité. Afin d’assurer une bonne tenue aux bijoux fabriqués, cet or pur est nécessairement allié à d’autres métaux. Inoxydable, ductile et dense, l’or fin se transforme aussitôt en or gris une fois associé aux deux matières à découvrir ci-contre.
  • 15% de palladium : de la famille du platine, le palladium est un métal de transition plutôt rare, découvert par le physicien et chimiste britannique William Hyde Wollaston en 1807. Sur l’ensemble de la production mondiale, la consommation en joaillerie atteint les 5%.
  • 10% d’argent : la bijouterie et l’argenterie figurent parmi les domaines les mieux servis par ce métal précieux classique. Ductile et avec une très bonne malléabilité, l’argent reste souvent allié à l’or pour renforcer ses caractéristiques. Il reste reconnu pour sa brillance supérieure et son éclat imparable.

Il arrive parfois que l’or gris comporte quelques traces de cuivre et de zinc. C’est la proportion de chacun de ses composants qui détermine sa qualité finale. Pour obtenir son aspect brillant métallique, l’or gris est recouvert d’une couche fine de rhodium. Il s’agit d’un métal rare appartenant au groupe du platine. Il renforce davantage l’esthétique de l’or gris, tout en augmentant sa valeur. Tendant à disparaître avec le temps, la couche de rhodium doit être renouvelée pour maintenir au mieux l’éclat des bijoux en or gris. Avec le nickel en plus (désormais interdit en France pour cause d’allergies), l’or gris se transforme en or blanc.

Utilisation de l’or gris en bijouterie-joaillerie

Si l’or noir est à l’honneur chez de grandes marques joaillières (Lydia Courteille, Korchia Joaillerie, De Beers…), l’or rose fait aussi sa révolution en toute poésie chez Bulgari, Cartier, Poiray… Très à la mode, l’or gris tire également son épingle du jeu. Il témoigne de très beaux succès joailliers notamment en matière de bijoux de mariage (alliances, solitaires, bagues). Belle alternative au platine (très coûteux !), l’or gris se pare des mêmes symboles que l’or blanc, son acolyte de toujours : pureté, simplicité, sobriété, amour, union, grâce et encore.

Accompagné de diamants, paré de pierres précieuses (rubis, saphir, émeraude), de pierres fines (citrine, tourmaline, tanzanite…) ou de belles perles, l’or gris renforce le scintillement de ces gemmes d’exception par sa belle luminosité. Pour vous illustrer le savoir-faire joaillier qui en émane, découvrez ci-dessous de belles pièces en or gris. Elles ne sont pas des moindres :

  • Bracelet « Diamants Légers » de Cartier en or gris 18k serti de trois diamants – 3 380€
  • Alliance « Lanières » de Cartier en or gris 18k et demi-sertie de diamants – 4 100€
  • Bague « Je le veux » de Mauboussin en or gris 18k avec pavage diamants de 2.15cts – 6 090€

www.cartier.fr, www.mauboussin.fr



Laisser un commentaire

Commentaire

Recevez toute l'actualité bijoux en vous inscrivant à la newsletter Made in Joaillerie :