Comment devenir joaillier créateur ?

Si un métier est bien passionnant et exigeant, c’est sans doute celui de joaillier créateur. Animé par la passion des matières, des couleurs et des formes, guidé par son savoir-faire et des expériences, le joaillier créateur aura parcouru un long chemin pour faire de la création de bijoux son métier, sa vocation.

Joaillier créateur en action de sertir

Joaillier créateur en train de sertir un bijou.


Devenir joaillier créateur : les formations

Le Certificat d’Aptitude Professionnelle (CAP)

Dans les métiers de l’art, les CAP bijouterie-joaillerie s’acquièrent avec des spécificités, selon l’option choisie, ouvrant ainsi la voix au métier de joaillier créateur.

Le titulaire d’un « CAP métaux précieux option joaillerie » fabrique et répare des bijoux avec pierres précieuses. Il détient plusieurs cordes à son arc : réalisation de prototypes de bijoux, orfèvrerie…

Le titulaire d’un « CAP art du bijou et du joyau » intervient également dans la fabrication et le montage de bijoux.

Véritable artisan, le titulaire d’un « CAP bijoutier option polissage » excelle dans la finition des bijoux précieux à travers le polissage et toutes ses techniques.

Le « CAP sertissage en haute joaillerie » ouvre également la voie au métier de joaillier créateur. Le titulaire met en œuvre son habilité, sa technicité et son savoir-faire au service du sertissage des bijoux.

Quant au « CAP lapidaire », il présente deux options : « diamant » et « pierres de couleur ». Dans un cas comme dans l’autre, le titulaire travaille les pierres à des fins de valorisation.

Si les jeunes ont besoin d’un niveau minimum de 5eme pour prétendre aux CAP bijouterie-joaillerie, il est reporté à la 3eme pour les adultes.

Le Brevet des Métiers d’Art (BMA)

Pour prétendre au BMA, sont nécessaires au moins trois années d’expérience ciblée pour un adulte, contre un CAP ou le niveau bac pour un jeune. Les « BMA Bijou » se présentent avec trois options différentes :

  • « Bijouterie joaillerie » avec planification, réparation, fabrication, assemblage…
  • « Bijouterie polissage finition » avec le polissage et tout ce qui est lié.
  • « Bijouterie sertissage » avec le sertissage et tout ce qui est lié.

Le Diplôme des Métiers d’Arts (DMA)

Le titulaire d’un DMA de bijoutier-joaillier (niveau bac+2 requis) détient les grandes ficelles du métier. Il participe à la création, à la conception ainsi qu’à la réalisation de bijoux.

Devenir joaillier-créateur : quelques célèbres écoles

Différentes écoles, avec des formations spécifiques, permettent à des passionnés de la joaillerie de plonger dans la réalité du bijou. Pour gagner en savoir-faire, les écoles d’art spécialisées ne manquent pas.

  • École Boulle : cette école supérieure des arts appliqués est un établissement d’enseignement public. Elle est située à Paris dans le 12ème arrondissement au 9-21 rue Pierre Bourdan.
  • École BJOP de la bijouterie joaillerie de Paris : figurant parmi les écoles du Louvre, elle fut créée en 1867 par un groupe de joailliers. Elle représente par excellence l’école du métier au 58 Rue du Louvre.

Avec les sites d’organismes professionnels (www.bjop-france.com et www.fedehbjo.com), informez-vous sur le métier de joaillier-créateur. Les formations suivies dans les écoles, même les plus prestigieuses, doivent être suivies d’une pratique régulière de l’art à travers des ateliers… Oser créer… c’est ainsi que tout commence.



Laisser un commentaire

Commentaire

Recevez toute l'actualité bijoux en vous inscrivant à la newsletter Made in Joaillerie :