Arnaque aux faux saphirs

Merveilleuse pierre précieuse, le saphir a de quoi éveiller les tentations. Il fait ainsi partie des pierres gemmes sujettes à des arnaques de la part de vendeurs peu scrupuleux. Pour ainsi éviter les arnaques aux faux saphirs, voici quelques pistes.

Imitation ou faux saphir : verneuil

Imitation ou faux saphir bleu : verneuil.


Le vrai saphir, pierre d’exception tant prisée

Désigné aussi par le terme « gemme orientale », le saphir est une variété du corindon aux multiples couleurs (sauf le rouge). Ses diverses teintes sont ainsi causées par des impuretés de divers types : bleu (fer/titane) – rose (chrome) – violet (vanadium) – jaune (fer) – vert (fer). Ces nuances dépendent du niveau d’énergie présente dans la bande interdite du saphir. D’éclat vitreux brillant, le saphir présente de vraies caractéristiques pour la reconnaître :

  • Système cristallin : rhomboédrique
  • Dureté sur l’échelle de Mohs : 9
  • Densité : 3,90 – 4,05
  • Indice de réfraction : 1,75 – 1,77
  • Biréfringence : 0,008 – 0,009

On trouve du vrai saphir dans des pays comme le Sri-Lanka, la Thaïlande, le Cachemire, le Madagascar, le Brésil, l’Australie et aussi dans certains pays d’Afrique.

Connaissez-vous le saphir étoilé qui signe l’exception ? Des inclusions d’aiguilles de rutile cristallisées dans des degrés de rotation bien précis, font que la pierre précieuse présente un astérisme. Il s’agit d’un saphir étoilé à l’esthétisme imparable. Il se dévoile visuellement avec une étoile à 6 branches (60 degrés) ou à 12 branches (120 degrés). Plus l’étoile est entière, fine et centrée sur le cabochon, plus le saphir prend de la valeur.

Attention aux arnaques aux faux saphirs

En parlant de saphir étoilé, le lapidaire doit tout mettre en œuvre afin de bien mettre en évidence l’étoile qu’il cache. Pour ce faire, le saphir brut doit être taillé minutieusement, dans le bon sens. Actuellement, la technologie est telle qu’il est possible de rajouter une fausse étoile sur un vrai saphir. On parle de saphir étoilé par diffusion. Et connaissant la valeur colossale du vrai saphir étoilé, il convient de se méfier.

Certains vendeurs peu scrupuleux vont encore plus loin en présentant du corindon purement synthétique et étoilé pour du vrai saphir. Le procédé Verneuil mis au point en 1902 a permis de faire du corindon synthétique avec reproduction de toutes les couleurs.

Le saphir fait l’objet d’imitations. Intéressons-nous aux pierres et autres matières pouvant être confondues avec le saphir :

  • La cordiérite : avec une dureté de 7.5, celle qu’on surnomme saphir d’eau présente un poids beaucoup plus faible que le vrai saphir.
  • La tanzanite : on ne la trouve qu’en Tanzanie. De nature transparente, la tanzanite présente une palette de nuances bleues (bleu violacé à bleu saphir). Avec une dureté entre 6,5 et 7, il présente un clivage net que n’a pas le saphir.
  • Le bénitoïte : sa dureté varie entre 6 et 6,5. Il révèle également un dichroïsme très prononcé.
  • Autres pierres et matières pouvant être confondues avec le saphir : le verre – le spinelle – la tourmaline – l’iolite – l’apatite – la cyanite – le topaze – le zircon – l’agate – l’aigue-marine, etc. Elles lui ressemblent d’autant plus que ces pierres présentent aussi des colorations bleues.

Déjà un article (numéro 178 de l’AFG) tirait la sonnette d’alarme quant aux corindons synthétiques bruts sculptés et vendus en lieu et place des vrais corindons (saphir et rubis). Il urge donc de faire attention pour l’achat de saphirs. Et surtout, méfiez-vous des marchés parallèles de vente de pierres. Ils regorgent de pierres traitées. Quoi qu’il en soit, l’achat d’une pierre précieuse ou fine doit être fait dans les règles, avec délivrance du certificat d’authenticité.

Pour info :

Optez pour une bague avec un saphir de Ceylan
Comment choisir une bague avec un saphir ?



Laisser un commentaire

Commentaire

Recevez toute l'actualité bijoux en vous inscrivant à la newsletter Made in Joaillerie :